Manufacture Imperiale de Sèvres

1811

Exceptionnelle coupe dite Gérard, offerte par Napoléon à l’Impératrice Marie-Louise

Écuelle : 22 x 20.5 cm
Plateau : 3 x 22.5 cm

Créée spécialement à l’occasion de la naissance du Roi de Rome, avec de très riches décors et des allégories en forme de camées, cette magnifique coupe en porcelaine avait été offerte par Napoléon à l’Impératrice Marie-Louise à l’occasion de la visite privée du couple impériale à la manufacture de Sèvres le 8 juin 1811, la veille du baptême du Roi de Rome. La forme de cette écuelle porte le nom de celui qui l’a dessinée, Claude-Charles Gérard aîné (1757-1826), d’abord peintre de fleurs et de figures, puis chef des peintres et doreurs, actif dans les ateliers de la prestigieuse manufacture de 1771 à 1825. Il ressort des registres de la manufacture que seules huit écuelles dite « coupe Gérard » seront produites entre 1811 et 1819, le dessin conservé dans les archives devant avoir été réalisé peu avant 1811. Sur ces huit écuelles, trois ont été livrées en 1811 et ont pour thème, les allégories à la naissance du roi de Rome. Le cahier des charges étant exceptionnel à l’occasion de la naissance du Roi de Rome, les meilleurs artistes participeront à la réalisation de cette coupe dont le luxe et le raffinement devait surpasser tout ce qui avait été fait jusqu’à présent. Mécontent du premier tournage, Brongniart, le directeur de la manufacture, exigera d’ailleurs qu’on recommence les premiers travaux et qu’on prenne un soin tout particulier à cette coupe qualifiée de « très riche ». Parmi les artistes ayant travaillé à ce projet, on trouve Davignon, pour le tournage, Philippine, un des meilleurs ornemanistes, pour le bruni à l’effet de la mosaïque, et Parant, pour les deux camées allégoriques.

Il s’agit d’un cadeau très personnel de l’Empereur à l’Impératrice car outre un semis d’abeilles impériales, la coupe est la seule des trois à présenter les monogrammes entrelacés de « N » pour Napoléon et de « ML » pour Marie-Louise. De chaque côté, les allégories peintes à l’imitation du camée représentent d’un côté le Tibre recevant le Roi de Rome et de l’autre, la Seine accueillant le jeune prince. Ses deux allégories reprennent le dessin que Prudhon, nommé peintre de l’Impératrice et son professeur de dessin en 1810, avait spécialement réalisé pour le berceau que la ville de Paris avait offert pour le Roi de Rome. Les génies que l’on voit sur les anses de la coupe et sur son couvercle, sont d’ailleurs directement inspirés de ceux figurant sur la toilette et le berceau du Roi de Rome. Les camées de notre coupe, nous l’avons vu, sont l’œuvre de Louis-Bertin Parant (1761-1851), qui ne faisait pas partie du personnel de la manufacture, mais émargeait sur le chapitre des travaux extraordinaires ; peintre d’histoire, de genre et de portraits, il s’était fait une spécialité d’imiter les camées sur porcelaine ainsi que la sardoine, l’agate, la cornaline ou le jaspe vert. Œuvre d’une qualité exceptionnelle, l’écuelle de forme « coupe Gérard »  fut particulièrement appréciée de l’Impératrice Marie-Louise qui commandera d’autres exemplaires uniques ; figurant dans les listes des présents du jour de l’an en 1812 et 1813, elles seront offerte par l’Impératrice à ses plus proches amies, dont la duchesse de Padoue.

Caractéristiques techniques, marques et inscriptions

Écuelle, marque en creux en cursive : D L pour Louis-Balthazar-Henry Davignon (1785-1827) tourneur de 1795 à sa mort. Marque rouge à la vignette, M Imple / de Sèvres 1811. Marque en or de doreur 4 M B T peut-être pour Charles-Marie-Pierre Boitel, doreur actif de 1797 à 1822.

Plateau, marque en creux en cursive : gn pour Charles Godin dit Godin père (1754-1828) répareur actif de 1770 à 1817. Marque rouge à la vignette, M Imple / de Sèvres 1811.

Sources

Sèvres, cité de la céramique, archives, séries Pb 2, Vbb 4, Vu 1, Vj’ ; & Archives nationales, série O2 (Service de la Maison de l’Empereur et du Grand Chambellan).

La galerie Imperial Art remercie M. Bernard Chevallier d’avoir mené les recherches d’authentification et la rédaction de cette fiche.